25 novembre 2008

La tarte aux légumes de Ti Lapin

Bientôt c'est le grand jour du concours des légumes chez Ti Lapin et ses amis! Aussi tous chouchoutent leur potager et arrosent leurs légumes avec tellement de tendresse que ceux-ci deviennent géants! Le jour du concours, tous les légumes sont superbes... à tel point qu'il est impossible de départager le vainqueur. Que faire?... Ti Lapin et ses amis décident alors de cuisiner tous ensemble une magnifique et goûteuse tarte aux légumes! Voilà sa recette:

Tarte_aux_l_gumes_de_Ti_lapinIngrédients (pour 6 pers.):

- 1 pâte feuilletée pur beurre
- 2 courgettes
- 4 carottes
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 3 oeufs
- 1 yourt
- 100 gr de gruyère râpé
- sel, poivre, muscade, cerfeuil.

1) Eplucher les carottes et les couper en fines lamelles. Eplucher et couper l'ail et l'oignon.
2) Mettre tous ces légumes à revenir avec un fond d'huile d'olive et laisser confire doucement pendant une vingtaine de minutes.
3) Laver et couper les courgettes en rondelles fines et les ajouter dans la poêle. Continuer la cuisson environ 1/4 d'heure.
4) Pendant ce temps, battre les oeufs, ajouter le yaourt, le fromage râpé, sel, poivre, muscade et cerfeuil.
5) Etaler la pâte dans un moule à tarte, recouvrir des légumes et ajouter l'appareil.
6) Enfourner th. 190 environ 20 min. Déguster tiède!

Le p'tit truc: On voit rarement des carottes dans une tarte et j'ai été surprise à première vue par la recette, mais en fait les légumes sont fondants et les couleurs superbes!

Ti_Lapin

PS: Cette histoire et la recette qui en découle viennent d'un très joli livre d'enfant: "Ti Lapin et la carotte magique" de H. d'Hamers et G. Segers (éd. Les deux souris).

Ma Poussinette qui avait un peu de mal avec les légumes a adoré d'emblée l'histoire très joliment illustrée et s'est régalée à faire, puis à dévorer la tarte aux légumes! A conseiller donc à toutes les Mamans!

Posté par Hele Helde à 14:15 - Commentaires [6] - Permalien [#]


24 novembre 2008

Flan en trois couleurs

En me promenant sur le blog "Préparé maison", j'ai trouvé un joli gratin plein de couleurs qui m'a fait de l'oeil!
Comme je venais d'acheter des blettes récemment et qu'il me restait un fond de poulet, j'ai légèrment modifié la recette... et nous nous sommes régalés de ce petit flan très vite fait! (Merci
Joséphine!)

Gratin_en_trois_couleursIngrédients (pour 4 pers.):

- du blanc de poulet cuit
- 3 poivrons rouges
- feuilles de blettes (une botte)
- 4 oeufs
- 10 cl de crème
- 20 cl de lait
- sel, poivre, muscade



1) Faire griller les poivrons au four environ 1/2 heure.
2) Pendant ce temps, faire blanchir les feuilles de blettes une dizaine de minutes dans de l'eau bouillante.
3) Quand elles sont cuites, les laisser égoutter un bon moment et ne pas hésiter à les essorer à la main.
4) Quand les poivrons sont cuits, ôter la peau et les petites graines.
5) Dans le robot, mixer finement les feuilles de blettes, le poulet, les poivrons, les oeufs, le lait, la crème. Assaisonner.
6) Faire cuire au bain-marie th. 180 environ 1/2 heure. Déguster chaud!

Le p'tit truc: Pour gagner encore du temps, j'ai découvert sur le blog de Joséphine que l'on pouvait cuire les poivrons dans la cocotte-minute, fonction vapeur, pendant 10 min! Le goût est moins subtil, mais quel gain de temps!

Posté par Hele Helde à 13:52 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

20 novembre 2008

C'est l'histoire d'un tag...!

Un très grand merci à Lauren du très joli blog "Lolo et sa tambouille" (si vous avez trois minutes, faites-y un tour: je vous le conseille!) pour son tag! Je suis vraiment désolée d'avoir tant tardé à répondre!

C'est un très long tag qui a beaucoup circulé sur internet ces derniers jours... Je suis un peu embêtée au moment d'y répondre car:

1) je n'ai pas énormément de temps... et il en faut pour répondre aux 75 questions!

2) Je déteste parler de ma petite personne!

Mais j'ai promis à Lauren de jouer le jeu, alors je vous propose de couper la poire en deux et de ne répondre qu'aux 20 premières questions!

Libre à celles et ceux qui suivront de tenter l'intégralité du questionnaire! Allez, on y va!

1 - Si j'étais une saison?     Sûrement pas "une saison en enfer"... plutôt les 4, de Vivaldi!

2 - Si j'étais un plat?       Un plat parfumé!

3 - Si j'étais un animal?     Un écureuil

4 - Si j'étais une chanson?    "J'irai au bout de mes rêves"! (Goldman)

5 - Si j'étais une couleur?       le bleu de l'océan

6 - Si j'étais un roman?       "A la recherche du temps perdu" de Marcel Proust

7 - Si j'étais une légende?      la légende de la fondation d'Athènes

8 - Si j'étais un personnage de fiction?  "La dame aux oeillets "(Cronin)

9 - Si j'étais un film?    Une comédie

10 - Si j'étais un dessin animé?   "Les cités d'or" (rien que pour voir la fin, une fois, juste une fois!, et aussi monter dans le "condor"!)

11 - Si j'étais une arme? aucune

12 - Si j'étais un endroit?   le sommet du Mont-Blanc

13 - Si j'étais une devise? 

14 - Si j'étais un oiseau? une Hirondelle

15 - Si j'étais un air?  une petite musique doucement sifflotée

16 - Si j'étais un élément?  le vent (on n'est pas de Marseille pour rien: le Mistral nous a façonnés!)

17 - Si j'étais un végétal? une fleur des champs

18 - Si j'étais un fruit?  la cerise!

19 - Si j'étais un bruit? celui d'une caresse qui passe

20 - Si j'étais un climat? soleil et chaleur l'été, neige l'hiver

21 - Si j'étais un loisir? la lecture!!!

Bon, ce n'est déjà pas mal, non?!

Voilà les 5 blogs que je tague à mon tour:

- Popotte and Co

- Entre rire et cuisine

- Frais!

- Le monde culinaire de Meriem

- Les délices de mes trois princesses!

Et voilà! A vous de jouer!!

Posté par Hele Helde à 20:41 - Commentaires [5] - Permalien [#]

Tatin pêches-mangues, coulis au miel et au romarin

Voici une recette parfumée, très vite faite (encore!), inspirée d'une recette... euh... de Picard! Je sais, cela ne fait pas très sérieux, ni très "pro" (!), mais, que voulez-vous, ce blog est un blog de recettes quotidiennes et familiales, pas une succursale de grands chefs, même si leurs recettes sont souvent bien tentantes! (Promis, je viens de recevoir le superbe ouvrage de Régis Marcon, suite à ma 3ème place au concours 750 gr, et dès que j'ai une occasion et un peu de temps, je vous partage une de ses recettes (ou une adaptation, je ne suis pas une "trois mac", moi!!)).

Tatin_mangue_p_cheIngrédients (pour 6 pers.)

- Mélange mangues-pêches surgelé
- 1 pâte feuilletée
- 50 gr de noix de coco râpée
- 2 c. à soupe de miel
- un demi-verre de muscat
- 1 branche de romarin
- un peu de beurre



1) Dans une poêle, faire revenir dans un peu de beurre les pêches et les mangues.
2) Récupérer leur jus et disposer les fruits dans un moule à tarte préalablement beurré. Verser dessus la noix de coco râpée.
3) Recouvrir avec la pâte feuilletée et enfourner th. 190 environ 20 min.
4) Pendant ce temps, ajouter le muscat au jus des fruits, mettre dans une petite casserole avec le miel et la branche de romarin et faire chauffer quelques minutes sur feu doux. Laisser infuser.
5) Démouler au moment de servir et déguster tiède avec le coulis au romarin et au miel.

Le p'tit truc: Cette tarte est encore meilleure avec une boule de sorbet à la noix de coco!

Posté par Hele Helde à 13:40 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 novembre 2008

Parmentier de chou-fleur au saumon

Ce soir, je n'ai pas le temps d'écrire grand-chose: une Poussinette malade, le repas à finir,... et une foule de mails à envoyer! Alors je vous laisse tout de suite avec ma petite recette du jour, encore bien hivernale, et surtout tellement vite faite!

Parmetier_de_chou_fleur_au_saumonIngrédients (pour 4 pers.):

- 1 chou-fleur
- 2 grosses pommes de terre
- 4 pavés de saumon (ici, surgelés... Et oui, je vous ai dit: "recette vite faite!)
- 1 échalote
- 1 verre de lait
- sel, poivre, muscade
- pluches de cerfeuil

1) Eplucher les pommes de terre, trier le chou-fleur et couper ces légumes en gros morceaux. Faire cuire à la vapeur 15 min.
2) Pendant ce temps, faire cuire le poisson 10 min dans de l'eau bouillante.
3) Eplucher l'échalote, la couper en fins morceaux et la faire revenir quelques minutes dans un filet d'huile d'olive.
4) Faire tiédir le lait. Une fois que les pommes de terre et le chou-fleur sont cuits, les écraser en purée avec le lait. Assaisonner à votre goût.
5) Au fond d'un plat à gratin, mettre le saumon émietté, puis l'échalote revenue, et enfin recouvrir de purée. Parsemer les pluches de cerfeuil et enfourner 20 min avant de passer à table.
Bon appétit!

Le p'tit truc: Avec du saumon frais, le faire cuire dans un court-bouillon parfumé!

Posté par Hele Helde à 20:32 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


18 novembre 2008

Rouelle à la moutarde

Je sais que l'heure actuelle est plutôt à la cuisine moléculaire, à la cuisine "fusion", aux espumas et autres inventivités! Je ne récuse pas tout cela, bien au contraire! et suis la première à m'en régaler. Mais en ces temps de froidure, à mon sens, rien ne vaut un bon plat traditionnel, longtemps mijoté sur le feu, qui embaume toute la cuisine de ses saveurs riches et chaudes...
Voilà donc une recette pour un plat tout simple, mais bien savoureux, à partager en famille ou en entre amis!

Rouelle_de_porc_1

Ingrédients (pour 6 pers.):

- Rouelle de porc
- 12 pommes de terre à la chair bien ferme
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 6 tomates parfumées
- 3 c. à soupe de moutarde
- un petit verre de vin blanc
- laurier, thym, romarin

1) Inciser la couenne et mettre la rouelle à revenir dans une cocotte (en fonte, c'est l'idéal!).
2) Au bout de quelques minutes, ajouter la gousse d'ail et l'oignon coupés en petits morceaux. Retourner la viande et attendre que tout ait pris couleur.
3) Sortir la viande et la badigeonner de moutarde. Remettre dans le plat.
4) Déglacer les sucs avec le vin blanc. Ajouter les tomates épluchées et concassées grossièrement, le laurier, le thym, le romarin, sel et poivre.
5) Laisser cuire à tout petit feu une bonne heure et demie.
6) Quand ce temps est passé, ajouter les pommes de terre préalablement épluchées, lavées et coupées en morceaux (plus ou moins gros selon votre goût!). Laisser cuire encore 3/4 d'heure. Déguster bien chaud!

Le p'tit truc: Certains préconisent de faire cuire la viande 1h30 la veille, de la laisser toute la nuit dans "son jus" et de remettre à cuire le lendemain avec les pommes de terre. Je n'ai jamais eu l'occasion de tester encore cette façon de cuisiner la rouelle, mais elle doit sûrement y gagner encore en saveurs!

Rouelle_de_porc_2Sentez-vous cette bonne odeur de romarin qui monte?!...

Posté par Hele Helde à 20:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]

"Eïa pour le Kaïlcédrat royal!"

Voici un magnifique texte que je voulais vous partager pour illustrer mon post précédent: l'ananas caramélisé sur sirop miel-orange. Nous avons beaucoup entendu parler d'Aimé Césaire ces derniers temps, et, pour moi, il s'agit d'un auteur incontournable, puissant, épique. Ce texte retentit d'une force incroyable...

Eïa pour le Kaïlcédrat royal!

ô lumière amicale
ô fraîche source de la lumière
ceux qui n'ont inventé ni la poudre ni la boussole
ceux qui n'ont jamais su dompter la vapeur ni l'électricité
ceux qui n'ont exploré ni les mers ni le ciel
mais ceux sans qui la terre ne serait pas la terre
gibbosité d'autant plus bienfaisante que la terre déserte
davantage la terre
silo où se préserve et mûrit ce que la terre a de plus terre
ma négritude n'est pas une pierre, sa surdité ruée contre la clameur du jour
ma négritude n'est pas une taie d'eau morte sur l'œil mort de la terre
ma négritude n'est ni une tour ni une cathédrale

elle plonge dans la chair rouge du sol
elle plonge dans la chair ardente du ciel
elle troue l'accablement opaque de sa droite patience.
 
Eia pour le Kaïlcédrat royal !
Eia pour ceux qui n'ont jamais rien inventé
pour ceux qui n'ont jamais rien exploré
pour ceux qui n'ont jamais rien dompté
 
mais ils s'abandonnent, saisis, à l'essence de toute chose
ignorants des surfaces mais saisis par le mouvement de toute chose
insoucieux de dompter, mais jouant le jeu du monde
véritablement les fils aînés du monde
poreux à tous les souffles du monde
aire fraternelle de tous les souffles du monde
lit sans drain de toutes les eaux du monde
étincelle du feu sacré du monde
chair de la chair du monde palpitant du mouvement même du monde !

Aimé Césaire, Cahier d'un retour au pays natal


Posté par Hele Helde à 09:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 novembre 2008

Ananas caramélisé sur sirop de miel et orange, sorbet à la noix de coco

En me promenant sur le fabuleux blog d'Eryn, j'ai découvert une recette fort tentante, parfaite pour utiliser mon bel ananas acheté l'autre jour et qui parfume toute ma cuisine!
Je vous partage donc ma légère variante de la belle recette d'Eryn:

Ananas_caram_lis_

Ingrédients:

- 1 ananas
- 3 oranges
- 3 c.à soupe de miel
- 20 gr de beurre
- 2 c. à soupe de sucre en poudre
- Sorbet noix de coco

1) Couper l'ananas en tranches et ôter la peau.
2) Peler les oranges en enlevant le moins de blanc possible et couper cette pelure en fine julienne.
3) Faire cuire cette julienne dans de l'eau bouillante environ 15 min. Egoutter.
4) Presser le jus des oranges, le verser dans une casserole. Ajouter le miel et laisser cuire à petit feu 5 min. Ajouter le julienne et réserver. (Si on en a le temps, on peut laisser la julienne "mariner" tout l'après-midi, elle n'en sera que meilleure!)
5) Quelques minutes avant de serbir, mettre les tranches d'ananas sur un plat recouvert de papier sulfurisé. Ajouter une noisette de beurre et un peu de sucre sur chaque tranche. Faire caraméliser sous le grill du four.
6) Dans les assiettes, dresser le jus orange-miel, les tranches d'ananas, recouvrir d'une boule de sorbet noix de coco et décorer avec la julienne d'oranges. Déguster tout de suite!

Le p'tit truc: Ce dessert s'accommpagne merveilleusement bien des "petits délices au citron et miel"

Ananas_caram_lis__2

Pour un dessert plus léger, on peut aussi servir l'ananas caramélisé et son sirop miel-orange, sans ajouter de glace!

PS: Merci Véro de m'avoir soufflé que ce dessert te faisait penser à Aimé Césaire! Je te glisse un petit texte de ce génial poète dans mon post suivant!

Posté par Hele Helde à 16:02 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

14 novembre 2008

Saucisson brioché

La saucisse, cuite lentement dans son manteau de brioche, parfume toute la cuisine et son enveloppe croustillante et moelleuse, qui attend d'être tranchée, appelle au péché de gourmandise!... Allez, ne tardons plus: à table!

Saucisson_brioch__1Ingrédients:

- 350 gr de farine "spéciale brioche"
- 2 sachets de levure
- 5 oeufs
- 15 cl de crème fraîche
- 20 cl de lait
- 1 grosse saucisse à cuire
- 3 c. à soupe de moutarde
- 100 gr de fromage de Comté
- sel, poivre, muscade
- 1 bouquet garni
- 2 verrres de vin blanc

1) Faire cuire la saucisse une vingtaine de minutes dans le vin auquel il faut ajouter de l'eau (pour couvrir la saucisse) et le bouquet garni.
2) Pendant ce temps, mélanger la farine, la levure, 4 oeufs, la crème et le lait. Assaisonner avec le sel, le poivre et la muscade.
3) Ajouter le Comté râpé à la préparation.
4) Chemiser un moule à cake et verser 1/3 de la préparation. Y disposer la saucisse préalablement enduite de moutarde. Recouvrir de la pâte restante.
5) Enfourner th. 180, environ 40 min.
6) Déguster tiède, sur une bonne salade verte!

Le p'tit truc: Ne pas oublier d'enlever la peau de la saucisse, faute de quoi la découpe est plus difficile!

Saucisson_brioch__2

Une petite tranche pour la route?!

Posté par Hele Helde à 14:04 - Commentaires [7] - Permalien [#]

13 novembre 2008

"Il pleut" de Francis Carco

Voilà longtemps que je ne vous ai plus partagé de mes petits bonheurs littéraires... Et pourtant, il y a un poème de Francis Carco auquel j'ai beaucoup pensé ces derniers jours, quand la pluie tambourinait à nos fenêtres, nous obligeant à vivre d'intérieur et de quiétude... Je vous le dédie, à vous tous bloqués chez vous par les gouttes de pluie, pour transformer un sombre dimanche pluvieux en un merveilleux après-midi amoureux!

Il pleut

Il pleut — c’est merveilleux. Je t’aime.
Nous resterons à la maison :
Rien ne nous plaît plus que nous-mêmes
Par ce temps d’arrière-saison.

Il pleut. Les taxis vont et viennent.
On voit rouler les autobus
Et les remorqueurs sur la Seine
Font un bruit... qu’on ne s’entend plus !

C’est merveilleux : il pleut. J’écoute
La pluie dont le crépitement
Heurte la vitre goutte à goutte...
Et tu me souris tendrement.

Je t’aime. Oh ! ce bruit d’eau qui pleure,
Qui sanglote comme un adieu.
Tu vas me quitter tout à l’heure :
On dirait qu’il pleut dans tes yeux.

Francis Carco, Il pleut

Posté par Hele Helde à 13:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]