Mots et mets

31 août 2015

Crèmes au chocolat blanc, thé à la rose, quelques fruits rouges...

crème thé à la rose 1

Certains l'ont attendue... d'autres redoutée, crainte, ou espérée...  Mais cette fois, c'est sûr, la rentrée est bien là!  Alors, pour se donner du coeur à l'ouvrage, je vous propose ces petites verrines, gourmandes et addictives, parfaites pour mettre un peu de  douceur dans le vent de folie de la rentrée...!

Ingrédients (pour une quarantaine de verrines):

- 1 litre de crème allégée

- 200 gr de chocolat blanc (type "Nestlé dessert")

- 1 cs de thé à la rose

- 3 feuilles de gélatine

- des fruits rouges (ici surgelés, mais frais c'est meilleur!)

 

1) Mettre les feuilles de gélatine dans de l'eau froide pendant 1/4 d'heure.

2) Pendant ce temps, faire chauffer la crème. Puis, couper le feu, mettre les feuilles de thé, couvrir et laisser infuser quelques minutes.

3) Couper le chocolat blanc en petits morceaux.

4) Filtrer la crème et refaire chauffer. Quand elle est bien chaude, mais pas bouillante, ajouter petit à petit le chocolat blanc dans la casserole. Faire fondre et mélanger au fur et à mesure.

5) Oter du feu et ajouter la gélatine bien essorée.

6) Verser dans des petites verrines et mettre au frais au moins 5 heures.

7) Passé ce temps, décorer avec les fruits rouges préalablement dégelés.

Le p'tit truc: Ces crèmes sont très bonnes accompagnées d'une petite meringue!

 

crème thé à la rose 2

Posté par Hele Helde à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 août 2015

Glace onctueuse à l'Amaretto, sans sorbetière!

glace amaretto 1

 

Cela faisait longtemps que j'en rêvais, mais je n'avais jamais osé me lancer... J'entendais souvent des avis négatifs: "Bof! Les glaces maison sans sorbetière, c'est dur! C'est pailleté! C'est trop sucré!"... Mais je suis tombée sur le joli blog "Un déjeuner de soleil"  (le nom tout seul est déjà un poème!)où Edda nous donne tout un tas de précieux conseils! J'ai suivi sa recette, en remplaçant la vanille par de l'Amaretto. Verdict? Une recette très simple à faire, merveilleusement fondante en bouche, très parfumée! Et avec une consistance parfaite! Voilà qui termine l'été en gourmandise, non?!

Ma photo ne rend pas justice à la recette... mais il fait vraiment trop chaud à Marseille pour faire poser une glace très longtemps;-))

Ingrédients:

- 2 jaunes d'oeufs
- 3 cc d'Amaretto
- 160 g de lait concentré sucré
- 250 ml de crème fleurette bien froide
1) Mettre 200 ml crème au congélateur une dizaine de minutes, ainsi que le fouet et le saladier (la chantilly monte bien si la crème et les ustensiles sont très froids!)
2) Pendant ce temps, faire chauffer les 50 ml restants de crème. Battre les jaunes et verser la crème chaude dessus. Bien mélanger. Laisser tiédir, puis ajouter le lait concentré sucré.
3) Ajouter l'Amaretto et bien mélanger. Laisser refroidir.
4) Sortir la crème du froid, et commencer à la battre, quelques minutes à la main, en incorporant le plus d'air possible, puis, si vous désirez, au batteur électrique jusqu'à obtenir une crème chantilly bien ferme.
5) A l'aide d'une maryse, incorporer délicatement la chantilly à l'appareil à l'Amaretto. Mettre dans une boîte (sans remplir complétement) et ranger au congélateur. Sortir au bout d'une heure, et fouetter le tout quelques secondes. Recommencer une fois toutes les heures, jusqu'à ce que la glace soit bien prise (j'ai renouvellé l'opération 3 fois).
6) Sortir quelques minutes avant de servir.
Le p'tit truc: Pour que la crème chantilly prenne bien, il faut une crème entière (et oui, ce n'est pas régime, mais en même temps, quand on veut une glace onctueuse pour le dessert, c'est qu'on n'est pas au régime, hein?!...)

glace amaretto 2

Posté par Hele Helde à 20:11 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

20 mai 2015

Un gâteau de pirate!

gâteau pirate 1

 

L'an dernier, notre Petit Bonhomme nous avait demandé un anniversaire sur le thème des pirates! Au programme, grand jeu de piste à travers le parc à la recherche du trésor de Barbe Rousse, bataille navale (sur la terre ferme, vive l'imagination des enfants!!), messages codés,... et beaucoup de fous-rires!

Pour le goûter, un gâteau rigolo (et pour une fois très vite fait!) spécial petits pirates affamés!

Ingrédients (pour 6 personnes):

- un gâteau au yaourt et au jus d'orange (voir recette Ici)

- de la pâte à sucre blanche et bleue

- du colorant marron et jaune

- des perles de décoration et du sable en "bonbons"

- quelques bonbons pour la décoration

1) Faire le gâteau au yaourt (voir recette ici) et le laisser bien refroidir.

2) Etaler la pâte à sucre bleue et en recouvrir une grosse moitié du gâteau.

3) Colorer la pâte à sucre blanche en jaune et l'étaler par dessus le gâteau en laissant déborder de manière irrégulière sur "la mer".

4) Avec la pâte à sucre restante, modeler un coffre à trésor. Le laisser durcir, puis le remplir de petits bonbons dorés pour simuler un trésor. Finir par modeler les charnières du coffre à l'aide d'un peu de pâte à sucre et de bonbons.

5) Disposer le coffre sur la plage, ajouter quelques bonbons pour décorer (bijoux tombés à terre, crocodiles dans l'eau, etc...)

Le p'tit truc: N'étant pas très habile en pâte à sucre, je ne me suis pas lancée dans la confection du bonhomme, mais ai utilisé un playmobil!

 

Bâteau pirate 2

Posté par Hele Helde à 22:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2015

Les assiettes...

En furetant ce soir, j'ai trouvé cette très jolie explication du mot "assiette", à laquelle, aussi évidente soit-elle!, je n'avais jamais pensé... C'est Alexandre Dumas qui la donne, dans son "Grand dictionnaire de cuisine" et je ne résiste pas au plaisir de vous la partager!

(Illustration: enluminure du Moyen âge, "Banquet offert par Charles V au palais de la Cité", datant de 1378. On voit bien qu'il n'y a pas encore d'assiettes sur la table!)

"Les assiettes sont ainsi nommées parce qu'elles marquent les places où l'on doit s'asseoir à table.
Leur usage n'est pas très ancien en France. Autrefois, des tranches de pain coupées en rond servaient d'assiettes ; et Virgile les dépeint ainsi dans le repas des compagnons d'Enée. On parle encore de cette pratique dans le cérémonial du sacre de Louis XII.
Après le repas, on donnait ce pain aux pauvres."

A Dumas

Posté par Hele Helde à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2015

Corolle de légumes printaniers

Corolle de légumes printaniers 1

Oser le vert dans l'assiette...

Aimer le craquant d'un légume...

Retrouver la saveur de la terre...

Sentir le printemps qui jaillit...!

 

Ingrédients (pour 2 corolles):

- des petits pois frais

- une grosse poignée de pois gourmands

- 2 jeunes carottes

- 4 asperges

- 4 feuilles de filo

- 1 cébette

- 1 yaourt 

-  une petite poignée de menthe fraîche

- 2 cc de curcuma

- 1 peu de gingembre râpé

- 2 cs d'huile d'olive

- quelques gouttes de jus de citron

- des graines de sésame

 

1) Faire cuire les petits pois frais 17 min à vapeur.

2) Faire cuire les pois gourmands 5 min dans de l'eau bouillante, puis rafraîchir dans de l'eau froide.

3) Faire cuire les jeunes carottes coupées en fins bâtonnets environ 1/4 heure dans de l'eau bouillante. Rafraîchir.

4) Faire cuire asperges environ 8 min dans de l'eau bouillante, puis rafraîchir dans de l'eau froide.

5) Badigeonner les feuilles filo d'huile d'olive et les mettre deux par deux dans des cercles, en les décalant légèrement.

6) Faire cuire au four environ 10 min à four doux.

7) Pendant ce temps, fouetter le yaourt avec la menthe ciselée, la cébette coupée finement, le gingembre, quelques gouttes de citron, un peu de curcuma et une cc d'huile d'olive. Saler légèrement.

8) Quand les corolles ont refroidi, les remplir joliment avec les légumes cuits. Décorer avec les graines de sésame. Servir avec la sauce au yaourt à côté!

Le p'tit truc: Mettre les légumes sous l'eau très froide après cuisson permet de garder toute leur chlorophyle... et donc leur jolie couleur verte!

Corolle de légumes printaniers 2

Posté par Hele Helde à 09:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,



07 avril 2015

Tarte croustillante aux poires et au chocolat

tarte poires chocolat

 

Damned! Notre cher appareil photo fait des siennes: impossible de faire la mise au point! Le voilà donc atteint de myopie: tout est flou, mouvant dans l'objectif. Ne reste valide que la mise au point manuelle, et , oserai-je l'avouer?,  je n'ai jamais réussi à me plonger dans un manuel pour apprendre à faire des photos ainsi (oui, oui, je sais, ce n'est vraiment pas terrible quand on tient un blog et qu'on aime tant la photo!...).  A la décharge de notre appareil, en regardant son historique, nous nous sommes rendus compte que nous avions dépassé... les 20 000 clichés en 4 ans!!.. Cela explique peut-être cette petite faiblesse qu'on espère passagère!

En attendant, il me reste à quêter votre indulgence pour les photos d'aujourd'hui et celles à venir! Et pour me faire pardonner, une jolie tarte gourmande commandée par ma Choupinette pour ses 6 ans, aux poires, chocolat et amandes. On s'est régalés... et la recette passe d'office dans mes favorites!

(Recette trouvée sur Marmiton et remaniée à ma manière!)

Ingrédients (pour 6 personnes):

- 1 pâte feuilletée

- 2 grosses boites de poires au sirop( choisir de la bonne qualité pour un dessert plus parfumé!)

- 100 gr de chocolat au lait

- 100 gr de chocolat noir

- 2 cs de poudre d'amandes

- 60 gr de beurre

- 3 oeufs

- 80 gr de sucre

- 15 cl de crème

1) Faire égoutter les poires au sirop pendant 1/4 d'heure.

2) Etaler le fond de pâte dans un moule et recouvrir avec 2 cs d'amandes (les amandes, outre le fait d'aporter un petit goût supplémentaire à la recette, absorberont l'excès d'humidité et éviteront que la pâte ne se détrempe).

3) Faire fondre à feu doux les chocolats avec le beurre, puis mélanger et verser sur le fond de pâte.

4) Disposer les poires égouttées sur le chocolat.

5) Dans une jatte, mélanger intimement les oeufs, le sucre et la crème. 

6) Verser l'appareil sur la tarte.

7) Enfourner th.210 environ 35 min. Penser à couvrir en cours de cuisson si nécessaire.

Le p'tit truc: On peut remplacer les amandes par des noisettes: le goût en sera légèrement changé... On peut aussi faire ses poires au sirop maison, ce n'est sera que meilleur!, mais j'avoue n'en avoir vraiment pas eu le temps!

tarte poires chocolat 2a

Posté par Hele Helde à 20:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le goût des mots

En lien avec mon dernier article (Filet de loup, légumes printaniers, crème légère à la mélisse) , cette petite citation, de Dany Laferrière, que j'aime beaucoup tant elle donne de la consistance et de la saveur aux mots.

(Image: "Le baiser de l'opéra" de mon cher Doisneau!)

 

 

"C'est un goût étrange que celui des mots, pas si différent du goût d'un fruit mûr, du poisson frais ou même d'un baiser sous la pluie."

L'Art presque perdu de ne rien faire de Dany Laferrière 

Posté par Hele Helde à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2015

filet de loup et légumes printaniers, crème légère à la mélisse et à la citronelle

filet de loup mélisse 1

Aujourd'hui, en salle des profs, nous parlions régimes et beaux jours... Moralité de la discussion: "oui pour faire attention, mais avec plaisir quand même!!" C'est chose faite avec cette petite recette pleine de saveurs, parfaite pour un repas de printemps!

Et si on déjeunait au soleil?

 

Ingrédients (pour 2 personnes):

- 300 gr de filet de loup

- 1 vingtaine de feuilles de mélisse

- 1 bâtonnet de citronelle

- 4 oignons nouveaux

- des haricots "mange-tout"

- 2 cs de crème légère (facultatif)

1) Faire bouillir de l'eau et mettre la moitié des feuilles de mélisse à infuser une dizaine de minutes.

2) Oter les feuilles, redonner un bouillon et pocher les filets de loup environ 8 min.

3) Pendant ce temps, faire cuire à l'anglaise des haricots mange-tout, ainsi que des oignons nouveaux.

4) Faire chauffer la crème et mettre le restant des feuilles de mélisse à infuser, ainsi que la citronelle. Laisser environ 1/4 d'heure.

5) Egoutter le poisson, les légumes. Disposer sur une assiette.

6) Oter la citronelle de la crème.  Puis mixer finement la crème et la mélisse.

7) Au moment de servir,  faire une émulsion au mixeur plongeant avec la crème parfumée. En napper aussitôt le poisson.

8) Assaisonner et déguster chaud.

Filet de loup mélisse 2

Le p'tit truc: On peut très bien mettre d'autres légumes qui se marieront très bien avec ce plat: petits pois frais, haricots verts, etc...!

filet de loup mélisse 3

 

Posté par Hele Helde à 21:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 mars 2015

La tarte aux pralines roses

tarte aux pralines roses 1

Il est en France, parmi tant de beaux endroits, une petite ville appelée du joli nom d'Amplepuis. Berceau familial, elle nous accueille chaque année et nombreux sont nos souvenirs de parties de boules lyonnaises, de randonnées à vélo, de soirées au bord du lac des sapins, de cueillettes de mûres sauvages,... Et bien sûr de petits déjeunes gourmands avec la fameuse brioche aux pralines roses! Aujourd'hui, pas de brioche, mais une tarte, célèbre en cette région pour sa belle couleur rose et sa douceur sucrée.

(Merci à Stéphane Dubarry qui a partagé cette recette d'Alain Chapel)


Ingrédients (pour une tarte 6/8 parts)

250 gr de farine

125 gr de beurre mou

1 p. de sel

300 gr de pralines roses

300 gr de crème fraîche

1) Mélanger la farine, le beurre amolli et la pincée de sel jusqu'à confectionner une belle pâte brisée. Réserver au frais pendant au moins 1h.

2) Etaler la pâte et foncer un moule à tarte. Piquer le fond et remettre au frais 15 min.

3) Faire cuire la pâte 15 min à 210°, puis faire refroidir hors du four.

4) Pendant ce temps, écraser les pralines (je les mets dans un torchon et tape dessus avec une casserole!).

5) Dans une casserole, faire chauffer à feu doux la crème, puis ajouter les morceaux de pralines concassés. Quand la crème commence à se teinter de rose, remuer et augmenter progressivement la température de cuisson. 

6) Avec un thermomètre de cuisson, surveiller attentivement la température et stopper à 115°.

7) Laisser refroidir quelques secondes, puis verser sur la tarte (il ne faut pas trop attendre, sinon la crème fige et ne s'étale plus!).

8) Laisser refroidir et déguster!

Le p'tit truc: C'est une tarte très riche et calorique: pensez à prévoir des petites portions par personne!

 

la tarte aux pralines roses2

 




 

Posté par Hele Helde à 19:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

14 mars 2015

La petite maison dans la prairie: gourmandise à dévorer!

Enfant, durant un long été de vacances à la montagne, j'ai dévoré tous les tomes de "La Petite maison dans la prairie". J'en garde un souvenir émerveillé d'aventures au grand air, de frissons devant les épreuves de la famille Ingalls, de nostalgie en voyant les filles grandir,... et aussi de gourmandise, terrible, car le roman est ponctué de formidables descriptions de repas partagés, de la maman qui cuisine pour sa nombreuse famille et d'odeurs appétissantes qui traversent tout le récit. Combien de fois il m'a semblé sentir jusqu'à ma chambre l'odeur des biscuits au maïs, si parfumés et odorants! Bonheur de la lecture qui permet de ressentir, au plus profond de soi, tant d'expériences si fortes!...

Aussi, en lien avec mon dernier article (Soupe crémeuse de maïs au poulet), voici un extrait de ce formidable roman.

Résultat de recherche d'images pour "la petite maison dans la prairie roman"

Les biscuits au maïs

Maman mit une certaine quantité de grains de café dans le moulin afin que Marie se charge de les moudre. Laura emplit la cafetière avec l'eau que Papa venait de rapporter, puis Maman la plaça dans les braises. Elle y déposa aussi la marmite de fonte.

Pendant que celle-ci chauffait, Maman mélangea de la farine de maïs, du sel et de l'eau, puis elle façonna cette pâte en petits biscuits. Elle graissa la marmite avec une couenne de lard, y déposa les biscuits e maïs et mit le couvercle de fonte. Papa ratissa quelques braises par dessus le couvercle, pendant que Maman découpait en tranches du porc salé. Elle fit sauter ces tranches dans une poêle à frire à trois pieds. Cette poêle avait des pieds courts pour pouvoir être posée direcetement dans les braises.
L'eau du café se mit à frémir, les biscuits à monter, la viande à frire, et tout cela dégageait des odeurs si délicieuses que Laura se sentait de plus en plus affamée.

Laura Ingalls

Posté par Hele Helde à 08:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]