28 février 2013

Les fées...

Mon précédent article (Les baguettes magiques au chocolat) m'a fait penser à cette jolie chanson d'Yves Duteil que j'écoutais enfant.

J'aime la douceur et la poésie avec laquelle Duteil évoque les contes murmurés à son enfant, le soir, pour qu'il s'endorme "plein de rêves et de souvenirs", j'aime la tendre nostalgie qui lui fait évoquer le temps qui passe et les fées qui fuient... Et si d'aucuns trouvent cela un peu mièvre, qu'ils se souviennent de leurs contes d'enfants et des promesses qu'ils portaient et les faisaient grandir...

(Illustration: Une célèbre gravure de Gustave Doré, pour le conte "Les fées" de Charles Perrault)

1312392-Gustave_Doré_les_Contes_de_Perrault

 

Tu ne pouvais jamais dormir
Sans que j´invente pour ton plaisir
Des histoires de magiciens qui font tout avec rien,
Et j´inventais, pour que tu dormes,
Dans la chambre, les soirs de pluie,
Des crocodiles en haut-de-forme
Et des grenouilles en queue-de-pie,
Et des fées à n´en plus finir. {2x}

Y avait la fée aux yeux mauves
Que l´on regarde et qui se sauve,
Et la fée des vents de la nuit
Que l´on appelle mais qui s´enfuit,
Et puis la fée dans la lagune
Qui s´amuse à couper la lune
En milliers de petits morceaux,
Et qui les fait danser sur l´eau.
Et quant à la fée Carabosse,
Elle t´emportait dans son carrosse,
Et tu fouettais les cent chevaux
Jusqu´à la mer au grand galop.
C´est alors que tu t´endormais.
Moi, doucement je m´en allais
Bercer mon cœur de ton sourire
Plein de rêves et de souvenirs,
Et des fées à n´en plus finir. {2x}

Puis, un jour tu as dû grandir,
Toutes les fées ont dû partir,
Avec elles les magiciens
Qui font tout avec rien.
Mais depuis, pour que je m´endorme
Dans la chambre, les soirs de pluie,
Quand les nuits sont trop monotones,
Je repense à nos jours enfuis,
Et les fées à n´en plus finir
Se rappellent à mon souvenir.

Yves Duteil

Posté par Hele Helde à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 février 2013

Baguettes magiques au chocolat

 

baguettes magiques 1

 

Une page de vacances : Un petit tour à la bibliothèque, des romans pour les grands, quelques BD en passant, et un cri de Choupinette : « Maman ! Un livre de princesse, avec plein de chocolat !! ».

Plus rien ne peut alors l’intéresser, ni la petite taupe et ses aventures drolatiques, ni les belles pages des contes,… seulement un joli livre de cuisine au titre prometteur : « La cuisine des princesses ».

On se dit que ce sont les vacances et que, vu le froid qui sévit dehors, cela pourra être drôlement sympa de cuisiner ensemble dans une chaude cuisine remplie de l’odeur entêtante du chocolat…

Alors aujourd’hui Choupinette vous propose ses baguettes magiques au chocolat, spécialement réalisées pour des petites fées ! 

(Source : « La cuisine des petites princesses » ed. Hachette pratique)

 

Ingrédients (pour 10 baguettes magiques) :

-          10 gressins

-          60 gr de chocolat noir

-          Des bonbons de sucre colorés

 

1)      Casser le chocolat en petits morceaux et le faire fondre au bain-marie.

2)      Tremper les gressins un par un en les faisant un peu égoutter au au-dessus de la casserole.

3)      Les saupoudrer avec les perles de sucre.

4)      Laisser sécher… puis déguster !

 

Le p’tit truc : Si les petits gourmands sont pressés de dévorer ces jolies baguettes, il  n’est pas besoin de tempérer le chocolat. Sinon, si c’est pour préparer à l’avance, le tempérage permettra un chocolat plus brillant sur la durée.

 

baguettes magiques 2

Posté par Hele Helde à 17:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 février 2013

Pour mardi gras, les oreillettes, légères et moelleuses!

 

Oreillettes

Ce que j’aime dans le mardi gras, c’est la générosité qu’il entraîne avec lui…

Faire des oreillettes, ce n’est pas fignoler quelques rares mignardises pour appétits bien  remplis… Faire des oreillettes, c’est avoir envie de partager, c’est remplir de grands paniers de beignets encore chauds et aller les partager avec les amis, les voisins…

C’est voir les mains des enfants qui se tendent et le sucre glace qui s’envole, c’est pouvoir répondre « oui » aux petites voix qui réclament « encore ! »…

C’est cuisiner en gourmandise et retrouver les saveurs de l’enfance…

Alors bon mardi Gras à tous !

La base de cette recette a été trouvée sur Marmiton. Je me suis permise de la remanier un peu à ma manière et le résultat nous a beaucoup plu : les oreillettes sont légères, croustillantes et moelleuses à la fois, et, ce qui ne gâche rien !, cette recette est assez rapide à faire !

 

Ingrédients (pour une quarantaine d’oreillettes) :

-          250 gr de farine

-          40 gr de sucre

-          80 gr de beurre

-          1 pincée de sel

-          ½ sachet de levure chimique

-          2 œufs

-          20 gr d’eau de fleur d’oranger

-          20 gr d’eau

-          Zestes d’oranges et de citron

1)      Mélanger tous les ingrédients comme une pâte (ici, au robot !)

2)      Quand on obtient une boule un peu collante, réserver dans un saladier, filmer et mettre au frais ½ heure.

3)      Passé ce temps, fariner généreusement votre plan de travail. Etaler finement votre pâte.

4)      Replier en portefeuille (comme pour la pâte feuilletée !), tourner d’un quart de tour et recommencer.

5)      J’ai refait l’opération pendant environ 15 minutes (oui, ça muscle !)

6)      Etaler enfin le plus finement possible (à la limite du « craquage » de la pâte)

7)      Avec une roulette, faire des triangles fins de pâte.

8)      Plonger dans de l’huile très chaude et faire cuire une à deux minutes.

9)      Egoutter sur du papier absorbant.

10)   Saupoudrer de sucre glace… et déguster !

 

Le p’tit truc : au lieu de faire des triangles, on peut aussi couper de fines bandes (environ 8 cm sur 3). Avec la roulette, faire une incise au milieu et nouer comme un nœud. Les oreillettes prennent alors un goût légèrement différent, un peu plus moelleux. C'est ce que j'ai fait aujourd'hui et que l'on voit sur les photos!

 

Oreillettes 2

Posté par Hele Helde à 19:06 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

04 février 2013

Verrines de brousse aux betteraves, quelques noix

Verrine brousse betteraves

Parfois il suffit de pas grand chose pour améliorer un ordinaire... Une betterave qui somnole au frais, une belle brousse de brebis, quelques herbes,... et le tour est joué! Il ne reste plus qu'à déguster!

 

Verrines betteraves et brousse

Ingrédients (pour 2 personnes) :

- 1 petite betterave

- 100 gr. de brousse de brebis

- 3 noix

- De la ciboulette

- 2 c. à café de vinaigre balsamique

- 3 c. à café d'huile de noix

- 1 c. à c. de moutarde

- Sel et poivre

 

1) Couper la betterave en tout petits dés.

2) Faire une vinaigrette avec la moutarde, 1 c. de vinaigre et 2 c. d'huile de noix. En arroser les betteraves. Réserver.

3) Mélanger intimement la brousse avec la ciboulette coupée finement, le reste d'huile de noix et le vinaigre balsamique. Assaisonner.

4) Dans les verrines, disposer un fond de betteraves, puis la préparation à la brousse, et terminer par les betteraves.

5) Ouvrir les noix et les casser grossièrement en morceaux. Disposer par-dessus.

6) Servir frais !

Le p'tit truc: Avoir la main légère avec la vinaigrette sur les betteraves: il suffit juste de les parfumer!

 Verrine brousse betterave 2

 

 

Posté par Hele Helde à 21:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

30 janvier 2013

Un professeur de chocolat!

En lien avec mon post précédent (La mousse au chocolat expliquée aux enfants), voici une citation de Roald Dahl (auteur génial s'il en est!) qui m'a beaucoup plu et que Petit Bonhomme, fier petit cuisinier, a approuvé tout de suite quand je la lui ai lue...!

Evidemment, que les professeurs d'histoire ne fassent pas une levée de boucliers contre cet article, ils ne sont pas en cause... c'est le chocolat et uniquement lui qui nous fait répéter ces bêtises!


(Illustration: un "professeur de chocolat" bien sympathique en la personne de Johnny Depp dans le film de Tim Burton!)

 

Professeur de chocolat

« Si j’étais directeur d’école, je me débarrasserais du professeur d’histoire et je le remplacerais par un professeur de chocolat; mes élèves étudieraient au moins un sujet qui les concerne tous. »

Roald Dahl

Posté par Hele Helde à 22:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


22 janvier 2013

La mousse au chocolat expliquée aux enfants!

 

Mousse au chocolzt Erwan 1

Depuis les fêtes, on essaie de suveiller le contenu des assiettes...

La soupe est quotidienne et les légumes sont  les bienvenus...

Mais voilà, avec trois petits loups à la maison, inutile de vouloir bannir le chocolat des placards! Surtout quand le magazine "Youpi" fait tout un numéro sur le chocolat... Mon Petit Bonhomme gourmand saute sur l'occasion: "tu as vu, Maman, il y a une super expérience à faire pour comprendre les bulles d'air!" "Ah?... Et en quoi ça consiste?" "Ben, il faut juste faire une mouse au chocolat et on après on comprend tout!"

Alors, sous motif de pédagogie, on se lance dans une "expérience scientifique" devant les fourneaux... laquelle se transforme en expérience gustative bien agréable: merci Youpi, non seulement Petit Bonhomme connaît tout sur les bulles...  mais en plus la recette était excellente!

La mousse au chocolat de Youpi

Ingrédients :

-          3 œufs

-          100 gr de chocolat

-          2 c. à s. de sucre

 

1)      Séparer les blancs des jaunes

2)      Faire fondre le chocolat au bain-marie

3)      Quand il est fondu, ajouter les jaunes hors du feu et bien mélanger.

4)      Battre les blancs en neige avec une pincée de sel. Quand ils sont bien montés, ajouter le sucre en poudre. Fouetter encore quelques instants.

5)      Ajouter les blancs au chocolat, délicatement pour ne pas les casser.

6)      Mettre au frais au moins 3h.

 

Mousse au chocolat Erwan 2

Le p'tit truc : Pour les enfants, il est facile de leur expliquer que les blancs montés ressemblent à de la neige car ils sont pleins de petites bulles d'air : ce sont ces bulles qui vont rendre la mousse au chocolat très légère ! 

Mousse au chocolat Erwan 3

Posté par Hele Helde à 22:13 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

10 décembre 2012

Quelques idées gourmandes pour Noël!

Si, comme moi, vous êtes en pleine recherche d'idées pour vos menus de fêtes, voici quelques pistes pour élaborer votre menu:

 

En apéritif, ou pour un buffet...:

- Bouchées de StJacques au fenouil confit: Une petite cuillère parfumée, tout en raffinement et simplicité.

- Mini-moelleux aux asperges: des bouchées ultra moelleuses et très vite réalisées

- Sucettes de boudin blanc aux noisettes: Une manière originale de cuisiner le boudin blanc dans une version chic et choc!

- Mini-tartelettes saumon-vodka: Un petit air de fête pour une tartelette toute simple, mais bien parfumée

- Tartelettes sablées au caviar d'olive, chèvre et noix: Un grand clasique chez nous qui connaît toujours un franc succès!

 

Il fait froid par chez vous? Optez pour un bon velouté!

- Velouté de fèves au chèvre, chantilly de lart fumé: un velouté tout en légéreté et saveurs

- Velouté de châtaignes aux St Jacques: Une soupe gourmande qui mèle onctuosité et croquant

 

Pour commencer:

- Le papeton d'auberginesune recette parfumée qui se prépare la veille ou l'avant-veille: pratique pour l'organisation!

- Terrine de girolles et sa compotée de raisins: Entrée raffinée aux saveurs des sous-bois

- Terrine aux deux poissons: Un grand classique que l'on peut améliorer avec un peu de saumon fumé, ou quelques St Jacques,...

- Feuilletés de St Jacques sur fondue de poireaux: Facile à faire et pourtant toujours très apprécié à table!

 

Pour suivre:

- Brochettes de StJacques, pommes confites et beurre de cidre: un plat très parfumé avec un soupçon d'originalité.

- Cassolette de cabillaud et grosse crevette, crème de poivron à l'estragon: Un plat plein de peps et de bonne humeur

- Lotte à l'armoricaine: Un plat classique, mais qui plaît toujours!

- Roulades de volaille farcies, sauce aux champignons et porto rouge: Une jolie présentation pour un plat tout simple à préparer!

- Terrine de canard à l'orange: Beaucoup de saveurs. Cette terrine est tellement meilleure quand elle est préparée quelques jours avant.

- Veau, morilles et vitelotte: Une purée originale, pleine de couleurs, pour accompagner le parfum délicat des morilles.

- Risotto crémeux aux girolles et copeaux de parmesan: un accompagnement gourmand pour accompagner un plat de viande

 

En dessert: Je ne me suis jamais encore lancée dans la confection d'une bûche, mais voici quelques idées pour amener un peu de douceur à vos repas de fête (ne pas hésiter à réaliser ces recettes en petites quantités pour un pré-dessert gourmand!):

- Crème tendrement chocolat: que serait un Noël sans chocolat? Parfait pour un petit pré-dessert avant une bûche aux fruits, par exemple!

- Panna cotta à la crème de marron et au whisky: En petite quantité, une vraie gourmandise à décorer avec quelques éclats de marrons glacés.

- Dacquoise au chocolat et et aux noisettes: Cette recette de Pierre Hermé demande un peu plus de travail, mais quel bonheur à table!

- Tartelettes aux clémentines confites: A faire apèrs un repas léger, elles apportent toute la douceur des clémentines de Noël...

 

Pour finir, des gourmandises à croquer sans modération!

- Baisers chocolatés et gourmands de la bonne année: Des petites gourmandises tellement jolies qu'on les croque sans y prendre garde!

- Meringues délicatement vanille: Si vite faites, elles permettent de continuer les confidences jusque tard dans la nuit...

- Macarons au chocolat: un grand classique, à garnir de la ganache de votre choix!

- Biscuits gourmands aux noisettes et au chocolat: à croquer sans modération!

-Croquants amandes-pistaches: un grand classique de ma région. Merveilleux avec un bon thé.

- Petits coeurs gourmands en pain d'épices: en décoration sur votre arbre de Noël, ils se feront cueillir par les gourmands tout au cours de la soirée!

- La pâte de coing: Préparée longtemps à l'avance, sa saveur vanillée séduit toujours.

 

J'espère que ce message aura pu vous aider quelque peu dans vos menus... Quant à moi, je repars dans mes livres de recettes... et sur vos blogs piocher de idées!

A bientôt!

 

Posté par Hele Helde à 18:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2012

macarons au caramel de banane

macarons banane - caramel 1

 

Depuis quelques jours les arbres se couvrent de couleurs pourprées...
On marche sur des tapis chatoyants de feuilles doucement tombées...
Le soleil descend plus tôt se coucher dans des teintes flamboyantes...
Alors j'ai voulu, dans ma cuisine aussi, retrouver l'automne et ses merveilles et, quelques blancs d'œufs plus tard, nous avons partagé ces jolis macarons gourmands !

(La recette des macarons vient comme d'habitude de chez Mercotte (merci !) et la ganache est celle de Christophe Felder).

Macarons au caramel de banane

Ingrédients (pour environ 30 petits macarons):

a) Pour les coques:

- 80 gr de blancs d'oeufs (vieux de quelques jours)
- 100 gr d'amandes en poudre
- 270 gr de sucre glace
- 24 gr de sucre en poudre
- 1 pointe de colorant jaune

b) Pour la ganache :

- 150 gr de banane épluchée
- 2 c. s. de jus de citron
- 1 c. s. de rhum brun
- 210 gr de chocolat blanc
- 60 gr de sucre semoule
- 40 de crème liquide entière
- 30 gr de beurre en morceaux

a) Les coques de macarons :

1) Mixer longuement la poudre d'amandes et le sucre glace, puis les tamiser: ne pas négliger cette étape, c'est elle qui va permettre que les macarons ne soient pas tout bosselés!
2) Monter les blancs (sortis du frigo au moins 1h avant) en neige ferme. Sur la fin, ajouter le sucre en poudre.
3) Ajouter très délicatement le mélage amandes-sucre glace aux blancs, à l'aide d'une maryse, ainsi que la pointe de colorant en poudre. C'est ce que l'on appelle le macaronnage! C'est le moment un peu particulier de l'opération, car il ne faut pas il aller trop vigoureusement sous peine de casser les blancs, ni de façon trop timorée car si les poudres ne sont pas bien mélangées, les macarons n'auront pas un bel aspect. A la fin, vous devez avoir un mélange brillant qui "fait comme un ruban" quand on le soulève!
4) Mettre dans une poche à douille et faire des petits ronds assez espacés sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
5) Laisser "croûter" à l'air libre une bonne 1/2 heure.
6) Faire chauffer le four (chez moi 145°, mais cela dépend des fours: la cuisson doit être très précise!), puis poser la plaque de macarons sur une autre plaque froide (normalement il faut 3 plaques les unes sur les autres, mais je n'en ai que 2, et cela marche tout de même!).
7) Enfourner pour 14 min environ. Surveiller attentivement: le dessus ne doit pas virer de couleur, mais le dessous doit être cuit!
8) Sortir du four et attendre quelques minutes avant de les décoller!

b) La ganache :

1) Avec un mixeur, broyer la banane, le jus de citron et le rhum.
2) Hâcher le chocolat.
3) Dans une casserole, faire fondre le sucre jusqu'à l'obtention d'un caramel foncé.
4) Oter du feu et ajouter la crème petit à petit.
5) Ajouter alors la banane citronnée et alcoolisée et mélanger.
6) Incorporer le beurre.
7) Verser la préparation sur le chocolat blanc. Mélanger délicatement et terminer avec le mixeur plongeant pour obtenir une crème bien lisse.
8) Couvrir avec un film et garder au frais jusqu'à durcissement.
9) Garnir les coques de macarons et garder au frais jusqu'au lendemain (ils seront meilleurs !)

Le p'tit truc : Après avoir testé différents colorants pour mes coques, je préfère des colorants en poudre qui n'humidifient pas mon appareil. J'en ai trouvé des complétement naturels chez Cultura.

 

 

macarons banane caramel 2

Posté par Hele Helde à 20:40 - Commentaires [12] - Permalien [#]

22 octobre 2012

Gâteau au chocolat, éclats d'amandes

Gâteau au chocolat, éclats d'amandes 2

 


Avec les premières pluies, le vent, et les gros nuages gris qui traînent dans le ciel bas, il faut trouver de quoi se réchauffer et se donner du cœur à l'ouvrage !
C'est chose faite avec ce gâteau gourmand, vite fait, parfait pour un goûter sympa en rentrant de l'école...


Ingrédients (pour 6-8 parts) :


- 200 gr de chocolat à pâtisser
- 160 gr de sucre
- 1 sachet de levure
- 4 œufs
- 90 gr de farine
- 100 gr de beurre
- 125 gr de pépites d'amandes

1) Faire fondre le chocolat avec le beurre au bain-marie.
2) Mélanger le sucre avec les œufs.
3) Ajouter la farine et la levure tamisées.
4) Verser le mélange beurre – chocolat et bien mélanger.
5) Ajouter enfin les éclats d'amandes.
6) Enfourner th. 180 environ 30 min.

Le p'tit truc : encore meilleur tiède !

 

gâteau chocolat éclats amandes 1

Posté par Hele Helde à 20:02 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

18 septembre 2012

Une mer de légumes

 

ventre de paris

 

Quand on lit "Le ventre de Paris", on a envie de se promener avec Claude dans les mythiques halles parisiennes, de plonger dans la mer de légumes qui s'offre à nous, de toucher, de sentir, de brasser cette masse colorée qui jaillit de tous les côtés...

Je ne pouvais donc pas laisser passer mon précédent article (Courgettes farcies au chorizo et à la brousse) sans vous partager ce texte de Zola, foisonnant, gourmand, jubilatoire! Le voici:

(Illustration: gravure montrant l'ancien quartier des Halles à Paris)

Une mer de légumes

Mais Claude était monté debout sur le banc, d'enthousiasme. Il força son compagnon à admirer le jour se levant sur les légumes. C'était une mer. Elle s'étendait de la pointe Saint-Eustache à la rue des Halles, entre deux groupes de pavillons. Et, aux deux bouts, dans les deux carrefours, le flot grandissait encore, les légumes submergeaient les pavés. Le jour se levait lentement, d'un gris très doux, lavant toutes choses d'une teinte d'aquarelle. Ces tas moutonnants comme des flots pressés, ce fleuve de verdure qui semblait couler dans l'encaissement de la chaussée, pareil à la débâcle des pluies d'automne, prenaient des ombres délicates et perlées, des violets attendris, des roses teintés de lait, des verts noyés de jaunes, toutes les pâleurs qui font du ciel une soie changeante au lever du soleil ; et, à mesure que l'incendie du matin montait en jets de flammes au fond de la rue Rambuteau, les légumes s'éveillaient davantage, sortaient du grand bleuissement traînant à terre. Les salades, les laitues, les scaroles, les chicorées, ouvertes et grasses encore de terreau, montraient leurs coeurs éclatants ; les paquets d'épinards, les paquets d'oseille, les bouquets d'artichauts, les entassements de haricots et de pois, les empilements de romaines, liées d'un brin de paille, chantaient toute la gamme du vert, de la laque verte des cosses au gros vert des feuilles ; gamme soutenue qui allait en se mourant, jusqu'au panachure des pieds de céleris et des bottes de poireaux. 

Emile Zola (Le ventre de Paris)

Posté par Hele Helde à 20:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]