05 juillet 2012

Un gâteau de chevalier!

 

Chevalier 1

 


Haut les cœurs ! 14 valeureux chevaliers ont rendez-vous pour fêter les 6 ans de l'un d'entre eux et un grand tournoi est organisé !
Epées et boucliers sont fabriqués, prêts à être gagnés.
Les oriflammes claquent au vent et les chevaliers sont en lice... Les princesses, venues en renfort, se mêlent au tournoi !
Quand les épreuves sont finies et le vainqueur proclamé, on se hâte devant un bon goûter : un vrai château à dévorer, où tout se mange et se grignote : que le banquet soit ouvert !


Ingrédients (pour 14 chevaliers affamés !) :


- 2 cakes chocolat vanille (ou 4/4 ou autre, suivant les goûts du chevalier !)
- 2 gâteaux roulés (j'avoue, un peu pressée, je les ai pris tout prêts !)
- Des biscuits style oréo
- Des « têtes de nègre »
- Quelques gaufrettes
- Quelques biscuits style Mikado
- Des bonbons de toutes les couleurs
- Du sucre glace
- Quelques gouttes de citron
- Du toblerone
- 2 cerises confites

1) Une fois vos cakes faits (voir gâteau marbré par exemple) et refroidis, les couper en deux dans le sens de la longueur et les disposer sur le support préparé (ici, un grand plateau recouvert de papier alu).
2) Sur la façade de devant, disposer les gâteaux roulés de façon à faire deux tours (couper les extrémités des cakes pour tout aligner).
3) Réaliser un pavage à l'intérieur avec des oréo.
4) Mettre deux « têtes de nègre » sur les tours, planter dedans (attention fragile !) deux Mikado et disposer sur le dessus les cerises confites.
5) Couper le toblerone à la taille des murailles et les mettre sur les murs.
6) Dans un bol, verser 1 c.c. de jus de citron. Ajouter le sucre glace jusqu'à l'obtention d'une pâte semi-liquide. A l'aide d'un pinceau, dessiner les fenêtres, les meurtrières, et tout ce que vous désirez !
7) Couper le milieu du cake de la façade, en arrondi, pour faire la porte d'entrée.
8) Avec une gaufrette, des mikados et les bouts de cake restants, réaliser un pont-levis.
9) Décorer avec des bonbons.
10) C'est prêt !


Le p'tit truc : Ne pas le préparer trop à l'avance, car sinon les murs de gâteau sèchent vite !

 

chevalier 2

 

Posté par Hele Helde à 08:57 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :


11 juin 2012

Voilà, c'est arrivé!

Petite chronique ordinaire d'un soir de printemps

Voilà, c'est arrivé...

Cela fait maintenant huit ans que chaque soir, en passant dans le couloir qui mène à notre chambre, nous déposons un petit baiser sur le front de trois petits loups sagement endormis...

8 ans à changer les ampoules des veilleuses, à changer les veilleuses aussi ("elle éclaire trop", "elle n'éclaire pas assez", "Maman, il y a des ombres bizarres dans ma chambre... si, si, je t'assure, avec cette nouvelle lampe il y a une vache qui se promène sur mon plafond!"....)

8 ans à remonter une couverture, à ôter un livre entre les mains endormies, à ramasser un doudou qui profite d'un sommeil innocent pour aller visiter les moutons sous le lit...

8 ans à maugréer qu'une fois de plus la chambre n'est pas rangée, que, zut!, on a oublié les vêtements pour demain et que cela va encore être la course, que aïe! il y avait un petit légo qui traînaît par terre et qu'on se l'est pris, juste sous le pied, là où ça fait bien mal, que vraiment c'est sûr ce week-end on accroche les rideaux cousus depuis un mois...

8 ans à chasser les loups cachés dans les armoires, faire déguerpir l'ours planqué sous le lit, barricader les fenêtre contre les voleurs d'Ali Baba, vérifier que vraiment, non vraiment, il n'y a pas de fantôme dans le bureau...

8 ans à marcher sur la pointe des pieds pour rejoindre notre chambre, passant comme des sioux devant trois portes entr'ouvertes ("Ne ferme pas, Maman, j'aime entendre quand Papa rentre", "Ne ferme pas, j'ai un peu peur",...) et déposer, furtivement, un tendre baiser sur une mèche qui dépasse...

... et puis voilà, ce soir, surprise, étonnement, 3 portes fermées. Ma grande: "Tu comprends, je veux lire tranquille et ne veux pas entendre de bruits", mon Bonhomme: "Ca y est, je n'ai plus peur! Tu peux fermer ma porte?", Ma Choupinette: "Moi aussi, j'ai trois ans maintenant, je veux la porte fermée comme les grands..."

Le couloir paraît grand et vide dans le soir qui tombe. Je résiste à l'envie d'aller voir, juste une fois, juste une, on ne sait jamais... Si ils s'étaient découverts? Et si Doudou était par terre? Et s'ils dormaient le nez dans une BD?...

Nous nous retrouvons tous deux dans le couloir, amusés et un peu vides quand même, devant ces trois portes qui renferment les rêves de nos enfants... Dormez bien,...  mes grands!

Posté par Hele Helde à 20:46 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

31 mai 2012

Panzanella

Panzanella_1

Et voilà ! Cela devait arriver ! Pourtant, je me l'étais bien promis... « Tu reprends ton travail, mais tu arriveras à continuer ce blog... Cela sera une de tes échappatoires, ton moment plaisir, ton moment à toi ! ». Mais voilà, on ne devrait jamais se faire des promesses et nul n'est infaillible en ce domaine !!
Pourtant, cela avait bien commencé et l'année s'était passée, oh certes bien un peu au ralenti, mais dame, on ne gère pas impunément 3 petits loups, un métier prenant, des amis nombreux... et un blog par-dessus le marché !
Mais voilà que juin arrive, que les copies commencent à se faire plus rares (enfin, presque !), que les photos de cuisine s'accumulent désespérément (oui, car j'ai tout de même continué à cuisiner, que croyez-vous ?!) et que l'envie me saisit de revenir partager avec vous recettes et textes aimés !
Alors pour ce soir, une petite salade fraîcheur, tellement vite faite, parfumée comme l'été qui s'annonce, pleine du soleil du sud...
(Recette trouvée sur le dernier numéro de Saveurs).


Ingrédients (pour 6 personnes) :

- 1 kg de tomates bien parfumées
- 1 oignon rouge
- 1 gousse d'ail
- 1 bouquet de menthe (à l'origine du basilic, mais j'ai choisi ici une autre saveur !)
- 1 pot d'olives noires (je vous conseille les petites olives de Nyons, parfumées à souhait)
- Quelques feuilles de salade
- 1c. à s. de câpres
- 300 gr de pain rassis (un bon pain de campagne)
- Vinaigre balsamique
- Huile d'olive


1) Couper le pain en tranches épaisses et le griller légèrement.
2) Couper finement la gousse d'ail et émincer l'oignon rouge.
3) Dans un saladier, disposer les feuilles de salade, les tomates coupées en quartiers, les oignons, l'ail, les câpres, et le pain déchiré à la main.
4) Assaisonner avec le vinaigre balsamique et l'huile d'olive. Ajouter du sel.
5) Hacher la menthe et l'ajouter au dernier moment.


Le p'tit truc : servir bien frais !

panzanella_2

Posté par Hele Helde à 21:52 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2012

Poème à croquer à pleines dents!

Voilà longtemps que je voulais poster sur mon blog ce poème de Prévert que je trouve génial (comme à peu près tout ce qu’écrit Prévert !). Ma précédente recette (Pommes gourmandes) m’en donne une belle occasion !

(Illustration : « Nature morte à la lampe » Picasso)

Picasso 

 

La promenade de Picasso

Sur une assiette bien ronde en porcelaine réelle
une pomme pose
Face à face avec elle
un peintre de la réalité
essaie vainement de peindre
la pomme telle qu'elle est
mais
elle ne se laisse pas faire
la pomme
elle a son mot à dire
et plusieurs tours dans son sac de pomme
la pomme
et la voilà qui tourne
dans une assiette réelle
sournoisement sur elle-même
doucement sans bouger
et comme un duc de Guise qui se déguise en bec de gaz
parce qu'on veut malgré lui lui tirer le portrait
la pomme se déguise en beau bruit déguisé
et c'est alors
que le peintre de la réalité
commence à réaliser
que toutes les apparences de la pomme sont contre lui
et
comme le malheureux indigent
comme le pauvre nécessiteux qui se trouve soudain à la merci de n'importe quelle association bienfaisante et charitable et redoutable de bienfaisance de charité et de redoutabilité
le malheureux peintre de la réalité
se trouve soudain alors être la triste proie
d'une innombrable foule d'associations d'idées
Et la pomme en tournant évoque le pommier
le Paradis terrestre et Ève et puis Adam
l'arrosoir l'espalier Parmentier l'escalier
le Canada les Hespérides la Normandie la Reinette et l'Api
le serpent du Jeu de Paume le serment du Jus de Pomme
et le péché originel
et les origines de l'art
et la Suisse avec Guillaume Tell
et même Isaac Newton
plusieurs fois primé à l'Exposition de la Gravitation Universelle
et le peintre étourdi perd de vue son modèle
et s'endort
C'est alors que Picasso
qui passait par là comme il passe partout
chaque jour comme chez lui
voit la pomme et l'assiette et le peintre endormi
Quelle idée de peindre une pomme
dit Picasso
et Picasso mange la pomme
et la pomme lui dit Merci
et Picasso casse l'assiette
et s'en va en souriant
et le peintre arraché à ses songes
comme une dent
se retrouve tout seul devant sa toile inachevée
avec au beau milieu de sa vaisselle brisée
les terrifiants pépins de la réalité

Jacques Prévert

Posté par Hele Helde à 21:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 février 2012

Pommes gourmandes

POmmes gourmande 2

 

Parce que j'aime les surprises et que ce dessert en est vraiment une...
Parce que ces pommes gourmandes parfument merveilleusement la maison...
Parce j'aime soulever leur chapeau complice et découvrir les fruits tendrement confits...
Parce que c'est inspiré de Felder et que j'aime tout ce qu'il fait...
Parce c'est simple et bon à la fois...

(Merci à Mamina d'avoir relayé cette recette. J'ai fait ici une version plus simple, avec ce que j'avais dans les placards. Pour la vraie version, c'est ici !)

Ingrédients (pour 6 personnes) :

- 6 pommes
- 30 + 25 gr de beurre0 gr de sucre cristallisé
- 25 gr de sucre en poudre
- 50 gr de miel
- 1 c. à c. de cannelle
- 1 c. à c. d'anis vert réduit en poudre
- 30 gr d'amandes émondées
- 15 gr de noix
- 25 gr de pistaches (non salées !)

1) Couper les chapeaux de pommes (les garder) et couper légèrement la base si nécessaire, afin que les pommes tiennent droites.
2) Evider et jeter les trognons.
3) Creuser les pommes à l'aide d'une petite cuillère (Felder parle d'une cuillère parisienne... mais je n'en ai pas !). Réserver la chair des pommes.
4) Faire fondre 30 gr de beurre. Passer les chapeau et les coques des pommes dans le beurre fondu, puis trempez-les dans le sucre cristallisé.
5) Cuire th. 170 environ 15 min pour les coques et 7 min. pour les chapeaux.
6) Pendant ce temps, faire cuire rapidement la chair des pommes (coupée en petits cubes si vous n'avez pas de cuillère parisienne !) dans 25 gr de beurre et 25 gr de sucre.
7) Ajouter le miel et les épices. Faire cuire encore quelques minutes( les pommes doivent être fondantes, mais pas écrasées !).
8) Ajouter les noix et les amandes grossièrement mixées.
9) Garnier les coques de pommes avec la préparation, recouvrir du chapeau et servir tiède.

Le p'tit truc : On peut très bien préparer ces pommes à l'avance et les faire réchauffer très doucement au four avant de servir. Les arômes n'en seront que plus développés !

 Pommes gourmandes 3

Posté par Hele Helde à 14:30 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


15 février 2012

Petits biscuits gourmands aux noisettes et au chocolat

Biscuits noisettes-chocolat 1

 

 

Pour contrer le froid qui sévit un peu partout en France, rien de mieux qu’un bon goûter gourmand en rentrant de l’école… Un thé parfumé pour Maman, un chocolat fumant et odorant pour les p’tits loups et de délicieux petits biscuits au chocolat et aux noisettes. Pause gourmande garantie !

(Mille mercis à mon amie Sophie pour ce beau coffret « la fabrique à biscuits » !)

Ingrédients (pour une trentaine de biscuits) :

-          250 gr de farine

-          125 gr de sucre en poudre

-          1 pincée de sel

-          2 jaunes d’œuf

-          125 gr de beurre fondu

-          ½ tasse de lait

-          4 c. à s. de pralin

-          Pâte à tartiner au chocolat

 

1)      Mélanger la farine avec le sucre et le sel.

2)      Faire un puits et ajouter les jaunes d’œufs. Bien mélanger.

3)      Ajouter le beurre fondu et le lait.

4)      Travailler la pâte avec les mains pour la rendre homogène.

5)      Incorporez le pralin et mélanger encore quelques instants.

6)      Former des biscuits et les disposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.

7)      Enfourner th. 180 environ 15 min.

8)      Passé ce temps, laisser refroidir les biscuits, puis les décoller délicatement.

9)      Tartiner une face de pâte à tartiner au chocolat, puis recouvrir d’un autre biscuit.

 

Le p’tit truc : Ces biscuits, un peu « costauds » sont mille fois meilleurs le lendemain !



Biscuits noisettes et chocolat 2

Posté par Hele Helde à 13:34 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2012

Réveil enneigé...

Parce que c'était si beau ce matin au réveil...

Parce que c'est si rare de voir la neige à Marseille...

Parce que cette petite branche portait toute la beauté du monde...

Tout simplement.

Fleurs et neige

 

Posté par Hele Helde à 18:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 février 2012

La neige!

Monet neige

Il neige à Marseille...

De gros flocons descendent se poser, doucement,délicatement, sereinement sur les rues de la ville... Les enfants offrent leurs yeux émerveillés et leurs mains avides, ravis et gelés; les branches s'inclinent doucement, gracieuses et graciles; le ciel est infiniment blanc et tourbillonnant; tout virevolte et danse dans un manteau satiné; le silence se pose et étouffe les voix... Il neige.

Qui mieux que Claude Nougaro, poète s'il en est, peut nous parler de la neige? Je lui laisse la parole:

(Illustration: "La pie, effet de neige" de Claude Monet)

La neige

Les yeux les mieux ouverts sont encore des paupières
Et Dieu pour le prouver fait pleuvoir sa lumière
Sa lumière glacée, ardente cependant
Coeur de braise tendu dans une main d'argent
La neige...

Elle vient de si haut, la chaste damoiselle
Que sa forme voilée d'étoiles se constelle
Elle vient de si haut, cette soeur des sapins
Cette bombe lactée que lancent les gamins
Elle vient de si haut, la liquide étincelle
Au sommet de la terre elle brille éternelle
Brandissant son flambeau sur le pic et le roc
Comme la liberté dans le port de New York
La neige...

Claude Nougaro

Posté par Hele Helde à 15:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 janvier 2012

Tartelettes sablées au caviar d'olive, chèvre et noix

 

Biscuits comté - caviar d'olive

 

Avant qu'il ne soit trop tard...
Avant que janvier ne voie tourner sa page et février pointer le bout de son nez emmitouflé..
Avant que je ne me laisse emporter par le courant des heures et des jours, bien remplis, trop remplis...
Avant tout cela, je voudrais vous souhaiter une belle et lumineuse année 2012, aussi gourmande et parfumée que le sont ces petites tartelettes !

Une recette retrouvée dans un vieux numéro de saveurs, une pure merveille d'équilibre et d'enchantement en bouche. Attention, addiction en vue !

Ingrédients (pour 4 pers.)

A) Pour la pâte
- 125 gr de farine
- 75 gr de beurre demi-sel très mou
- 100 gr de comté râpé
B) Pour la garniture :
- 150 gr d'olives noires dénoyautées
- 1 gousse d'ail
- 10 brins de persil
- 3 c. à s. d'huile d'olive
- 50 gr de cerneaux de noix
- 1 petit chèvre sec

1) Mélanger la farine, le beurre et 1 c. à s. d'eau.
2) Ajouter le comté et mélanger.
3) Laisser reposer 1h au frais.
4) Passé ce temps, étaler la pâte et découper des disques à l'emporte-pièce. Les déposer sur une plaque et enfourner th. 180 environ 8 min.
5) Pendant ce temps, mixer les olives avec l'ail, le persil, l'huile et les noix (réserver 12 cerneaux pour le décor).
6) Quand les tartelettes ont refroidi, disposer une cuillère de caviar sur chaque.
7) A l'aide d'un économe, découper le chèvre en copeaux, puis les disposer sur les tartelettes.
8) Déguster !

Le p'tit truc : Bien sûr encore meilleur avec un vrai bon Comté, un peu vieux et fruité.

Biscuits comté caviar olives 2

Posté par Hele Helde à 21:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

09 décembre 2011

Gâteau invisible aux pommes et aux poires

Gâteau invisible 1

Courir le matin pour habiller trois p'tits loups et être à l'heure à l'école...
Courir ensuite vers mon collège (pourtant pas bien loin!) et se dépêcher de faire les photocopies pour le cours qui arrive...
Courir avec les élèves pour avancer dans le programme, malgré fatigue et excitation de Noël...
Courir à midi chercher les enfants et préparer en quelques minutes un repas gourmand pour appétits affamés...
Courir pour les ramener à l'école et retrouner au collège...
Courir à la sortie pour les récupérer à l'heure et pester contre les embouteillages des grandes villes...
Courir pour préparer le dîner (manger, toujours!), corriger quelques copies pour avoir un semblant de week-end, répondre au téléphone, ranger une pièce, regarder la deuxième qui se remplit de légos et la troisième de dînette...

Se dire, enfin, qu'on n'est pas une marathonienne, qu'on n'en a pas l'âme, ni l'énergie, ni même l'envie, et décider de se poser, quelques minutes, avec vous, devant ce dessert plein de douceur et de saveurs.

(Merci à Eryn chez qui j'ai trouvé cette savoureuse recette qui est devenue un classique à la maison!)

Ingrédients (pour 5 personnes):

- 3 pommes

- 3 poires
- 2 oeufs
- 70 gr de farine
- 50 gr de sucre
- 10 cl de lait
- 20 gr de beurre
- 1 c. à c. de rhum
- 1 sachet de levure
- 1 pincée de sel

1) Battre les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le beurre préalablement fondu et le lait. Bien mélanger.
2) Ajouter le mélange farine, levure et sel tamisé. Mélanger.
3) Eplucher les pommes et les couper en lamelles très fines. Les mettre dans un saladier.
4) Eplucher les poires et les couper en lamelles très fines. Les mettre dans un autre saladier.
5) Verser la pâte en quantité égale dans les deux saladiers et remuer doucement.
6) Beurre un moule à gâteau. Verser l'appareil avec les pommes, puis celui avec les poires.
7) Enfourner th. 190 environ 20 min. Déguster tiède ou froid.

Le p'tit truc: C'est encore meilleur le lendemain!

Gâteau invisible 2 

 

Posté par Hele Helde à 21:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,