Petites chroniques ordinaires...!

Billets d'humeur et d'humour, cueillis au jour le jour...

Chers vous tous,

Aujourd'hui je commence une nouvelle chronique! Je m'étais pourtant promis, voilà une grosse année, quand ce blog a commencé, de ne parler que cuisine et littérature... et voilà que le temps a passé, que petit à petit des liens se sont créés via le net avec certains d'entre vous, que j'aime aller vous lire et que je sais que certains reviennent régulièrement, ce qui me cause toujours un immense plaisir! Alors me vient parfois l'envie de partager un peu plus avec vous, quelques petits bonheurs croisés çà et là, des grosses colères parfois (le moins possible!), des étonnements et des grands émerveillements, glanés, par ci, par là au fil des jours et des saisons...

Et pour commencer aujourd'hui, un coup d'humeur (mon Chéri peut témoigner!) sur un sujet bien actuel... la vaccination anti-grippe A!!

Loin de moi l'idée de toute polémique sur "se faire vacciner ou pas", je laisse à d'autres le soin de le faire, là n'est pas mon propos, et j'estime que chacun est capable de se faire sa propre opinion en fonction de sa santé, son désir, son vécu, son médecin, etc...! Allons donc au but:

Chronique ordinaire d'une mère de famille décidée à faire vacciner ses enfants!

Etape 1: Voilà une dizaine de jours, étant asthmatique sévère, je reçois mon petit bon pour aller me faire vacciner... A cette époque-là, les médias parlent chaque jour de centres déserts et de médecins sous-employés... Sereine et détendue, je me rends donc tranquillement vers le centre qui m'a été attribué... et qui n'existe pas! Toujours motivée quand même, je repars direction le 2ème centre noté sur ma feuille de route! Là, un couloir rempli de monde, des gens qui attendent depuis déjà 2h, des "prioritaires" qui passent devant tout le monde, des gens qui se battent pour des histoires d'ordre de passage! Un grand moment de folklore! 4h d'attente, mais, ouf!, je suis la dernière à passer! (Entre temps, il a fallu que j'appelle les grands-parents pour récupérer les enfants à l'école (pas question de perdre mon tour, merci les Parents!). Me voilà donc vaccinée... et nous commençons à réfléchir en couple à la vaccination de nos enfants.

Etape 2: Nous sommes décidés à faire vacciner les deux "grands", mais nous n'avons toujours pas reçu les bons... Coup de fil à la sécu pour savoir ce qui se passe; réponse: "Mais c'est à vous de venir les chercher!" J'ai un peu autre chose à faire (la Poste eût tout de même été plus pratique!) mais, pleine de bonne volonté, mercredi, j'accompagne Poussinette à la danse et j'arrive naïvement à la sécurité sociale... Là, 35 personnes font la queue devant l'unique et solitaire guichet... Toujours optimiste, je me dis qu'il s'agit peut-être d'un groupe solidaire venu accompagner une personne au guichet (!), mais quelques minutes d'attente me font comprendre que, non, chaque personne est bien toute seule!! Une heure, donc, d'attente, qui voit défiler une petite dizaine de personnes: tiens, la danse de Poussinette est finie, j'ai perdu ma matinée et n'ai toujours pas mon papier!

Etape 3: En Maman vraiment super motivée, j'avance le réveil ce matin, saute du lit (brrr! Il fait froid!), habille les enfants en un tour de main et pars dans la nuit et sous la pluie (quel courage!!) pour être à 7h20 à la sécu, histoire d'être la première!!! Oui, hourra, je suis la première!... Mais je suis tellement la première, que l'ordinateur non plus ne s'est pas encore levé... et refuse de marcher et d'éditer les papiers (je vous jure que cela n'est pas une blague!...) Le "Monsieur-de-la-sécu" que j'ai face à moi m'invite à revenir plus tard, quand l'appareil voudra bien mettre de la bonne volonté... Je me mets rarement en colère... mais j'avoue être un peu sortie de mes gonds!... N'y a-t-il pas moyen de le réparer votre f.... engin? N'y a-t-il pas d'autre ordinateur dans cette maison? Et bien, non! Cela ne relève pas de sa compétence de réparer son logiciel, donc il faudra revenir! Je rêve que moi aussi, un matin, mon manuel de français refuse de s'ouvrir et que je puisse dire aux élèves: "Je suis désolée, le manuel ne s'ouvre pas, revenez demain"!!...

Etape 4: J'arrive enfin à avoir mon bon: yes!!! A midi, je fonce chercher les enfants à l'école. Sanglots de Poussinette: "Je ne veux pas de piqûre"!! J'explique patiemment que cette piqûre ne fait même pas mal, enfin presque pas, et que surtout après on n'aura pas "la vilaine grippe qui fatigue tant"! Petit Bonhomme dit que lui, il n'aura même pas mal et que même il aime beaucoup les piqûres! (euh...) Sandwiches dans la voiture; Nous fonçons au centre le plus proche qui nous a été attribué, c'est à dire à 1/2h en voiture (vive les grandes villes et les embouteillages!). Impossible de se garer... Ouf, une place! C'est à 10 min à pied, sous la pluie battante! Les enfants sont trempés, Petit Bonhomme saute dans une flaque et asperge Poussinette qui hurle, j'essaie d'abriter tant bien que mal Choupinette dans sa poussette, qui, en bonne marseillaise, n'apprécie que modérément la pluie et commence à avoir faim! "Courage, les enfants, distribution de Choupa Chup's à la sortie!". On arrive enfin devant le centre... petit panneau accroché: "Le centre de vaccination sera exceptionnellement fermé aujourd'hui"! Aaaargh!! je frôle l'arrêt cardiaque!

Etape 5: Je  vous assure je suis VRAIMENT une maman super motivée!!! J'appelle mon Chéri qui m'indique un autre centre qui ouvre à 14h... Retour à la voiture, on s'essuie comme on peut, chauffage à fond, et c'est reparti pour traverser la ville dans l'autre sens!! Poussinette pleure toujours: "Je veux la piqûre! je ne veux pas "la-vilaine-grippe-qui-fatigue-beaucoup" (j'ai bien fait de parler, moi encore!), Petit bonhomme se veut toujours aussi rassurant "Même pas peur moi de la grippe!", et Choupinette suce son pouce frénétiquement en attente d'un hypothétique repas!

Etape 6: Nous arrivons à l'autre centre de vaccination... Re-parking, re-poussette, re-marche... et 75 personnes devant nous qui font la queue sur le trottoir!!! Je prends des renseignements: il n'y a qu'un médecin, des "prioritaires" sont en train de passer d'abord (et moi, je ne suis pas prioritaire, avec mes trois gosses, ma motiviation d'enfer qui est en train de fondre comme neige au soleil (!) et ma course poursuite à travers la ville et la bureaucratie française?!!) et la pluie qui continue à tomber et va finir par donner un rhume de folie à mes loupiots si je reste ici...

Etape 7: Cette fois, c'est bel et bien la fin de l'aventure! je fais demi-tour, sans vaccin...  Retour à la maison, distribution de Chupa Chup's quand même, parce qu'ils ont été vraiment sympas de passer 2h en voiture ou sous la pluie sans rien (trop) dire... Un bon petit repas pour Choupinette qui n'en croit pas ses yeux... et tout le monde à la sieste,... et Maman sur "Mots et Mets"!!

Le mot de la fin pour Petit Bonhomme, mon poète philosophe, en rentrant à la maison: "Quand même, ces gens-là, ils font pas des choses terribles pour l'organisation, hein, Maman?"... Il a trois ans....

Bien à vous!