J'aime les macarons... et je ne dois pas être la seule à en juger par les multiples recettes qui circulent sur le net en ce moment...

Macarons___la_m_re

J'aime leur forme arrondie, si douce, si tendre...
J'aime la multitude de leurs couleurs, vert amande, jaune pâle, rose sauvage,...
J'aime leur goût subtil d'amandes délicatement torréfiées...
J'aime leur consistance, croquants en extérieur, tellement tendres à l'intérieur...



Mais voilà!... Les meilleurs macarons que j'aie jamais mangés, je les trouve... à 600 km de mes bases, dans la belle ville de Besançon chère à Hugo, dans la superbe pâtisserie Baud (si vous passez par là, ne manquez pas de vous y arrêter: cela vaut le détour!). Ce qui fait un peu loin pour satisfaire une gourmande!...
Je n'aurais jamais osé me lancer dans la confection de ces merveilleuses gourmandises, malgré les bons et précieux conseils de Joël (merci, merci!), si je n'y avais pas été encouragée par Missisa, du très joli blog
Missisa's cooking
, qui semblait dire que, oui, c'était possible, même sans avoir de matériel de grand chef!

Alors je me suis lancée... et je suis ravie de l'expérience (et j'en connais d'autres à la maison qui sont ravis aussi!...). Cette recette est effectivement très simple, réalisable par n'importe qui... et le résultat est bien sympathique! Alors un très grand merci à
Missisa qui nous a permis de nous régaler!

Macarons___lam_re_2

Ingrédients:

- 100 gr de blancs d'oeufs (environ 3 oeufs)
- 210 gr de sucre glace
- 125 gr de poudre d'amandes
- 30 gr de sucre en poudre


1) Faire torréfier quelques minutes la poudre d'amandes dans le four, ce qui développe son parfum. (Merci Mercotte!)

2) Mixer quelques minutes la poudre d'amandes (pour rendre les grains les plus fins possibles!), puis tamiser ensemble sucre glace et amandes.
3) Monter les blancs en neige très ferme. Quelques minutes avant la fin, ajouter délicatement le sucre en poudre.
4) Ajouter, très délicatement, le mélange "sucre glace et amandes", avec une maryse (très important pour ne pas faire retomber les blancs!), en mélangeant du bord vers le milieu. C'est l'opération visiblement la plus délicate: il ne faut pas "casser" les blancs, mais obtenir un mélange brillant (cela fait un "bruit" très spécifique) et un "ruban" quand on soulève le mélange avec la maryse. (Merci Joël, de m'avoir expliqué tout cela! Je ne voyais pas très bien, mais quand on y est, on comprend tout à fait ce que cela signifie!)
5) Mettre dans une poche à douille (j'en ai une basique, sans embout spécial: ça a eu l'air de marcher quand même...) et faire de petits ronds sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
6) Laisser "croûter" environ 1/2h (ou plus!) à l'air libre.
7) Faire chauffer le four (chez moi, th. 130, mais il chauffe bien!), puis enfourner la plaque avec les macarons, elle-même posée sur 2 autres plaques de même gabarit (c'est visiblement ce qui permet d'obtenir la "collerette" si spécifique du macaron!). Je n'en avais malheureusement pas trois, mais avec deux plaques, les collerettes ont tout de même apparu (ouf!).
8) Laisser cuire environ 13 min (surveiller de près!): la couleur ne doit pas virer, mais, une fois sortis du four, les macarons doivent se détacher très facilement de la plaque en glissant un petit couteau dessous.
9) Arrive l'opération la plus difficile: les laisser se reprendre 24h au frais avant de les garnir et de les déguster!!
10) Ici, je les ai simplement garnis avec de la confiture de mûre bien prise.


Le p'tit truc: Les macarons présentés ici sont ma 2ème tentative: la première était plus "bosselée", car je n'avais visiblement pas assez mixé et tamisé les poudres: ne pas négliger cette étape qui permet un bien plus joli résultat!

Pour ceux qui cherchent de bons conseils concernant les macarons, vous pouvez aller faire un tour sur le site "Pure gourmandise" qui explique par le menu comment réussir les macarons!